Appel à projets chaleur renouvelable

Actualités

Franges périurbaines

A la demande de l’Etat, via la DDT du Loiret, l’Agence d’Urbanisme de l’Agglomération d’Orléans a réalisé une étude portant sur les franges périurbaines de l’agglomération.

Les franges  périurbaines,  définies  comme un espace géographique adjacent à la concentration urbaine centrale, sont souvent caractérisées comme des zones de transition entre le rural et l’urbain. Très dynamiques, ces zones évoluent fortement sur le plan social, économique, démographique, environnemental. Le mode de développement se traduit principalement par de l’étalement urbain pavillonnaire discontinu, éparpillé et de faible densité, en lien avec le développement de la voiture et plus largement des déplacements. Le fonctionnement de ces espaces se fait à différentes échelles.

La dynamique de l’urbanisation extensive et périphérique pose cependant des problèmes de développement durable et de concurrence l’urbain et l’agricole. Mais ces zones peuvent aussi être vues comme des espaces clés permettant d’atténuer les antagonismes entre rural et urbain, comme une « chance de développement pour les espaces ruraux en voie de désertification».

 

L’étude menée par l’Agence d’Urbanisme s’efforce d’apporter des éclairages sur la croissance urbaine périphérique, aux franges de l’agglomération. En choisissant de s’appuyer sur des cas très concrets, elle combine approche de terrain, écoute des acteurs et des paroles d’habitant et observations statistiques pour décrypter ce qui sous-tend les questions suivantes :

Où commencent les franges périurbaines et comment les définir par la combinaison de différentes approches ?

Quels sont les fonctionnements ou les dysfonctionnements des espaces périurbains situés aux franges de l’agglomération ?

Quels sont les modes de vie des habitants de ces territoires ?

C’est en s’appuyant sur l’observation de 12 communes (3 sur le territoire de l’agglomération et 3 dans chacun des 3 Pays voisins de la périphérie orléanaise) et de 25 quartiers que s’est construit le socle de l’étude.

Un questionnaire a été distribué à l’ensemble des habitants des quartiers des franges  périurbaines  étudiés,  afin de connaître mieux leurs modes de vie. Au total,  290 personnes ont répondu au questionnaire permettant ainsi d’obtenir des grandes tendances.

Afficher

La marque Sologne : lancement officiel !

Sologne Tourisme Val de Loire

Présentée officiellement ce samedi 23 avril 2016 à Neung-sur-Beuvron, la marque Sologne entre en phase opérationnelle.

 

A lire : Article de la Nouvelle République

 

DECOUVREZ SON SITE INTERNET --> PAR ICI

Afficher

Le nouveau Contrat Régional de Solidarité Territoriale (CRST) 2016-2020

Le Contrat Régional de Solidarité Territoriale (CRST) du Pays Sologne Val Sud a été approuvé lors de la commission permanente régionale du 22 avril 2016. Ce CRST marque l'engagement de la Région Centre-Val de Loire sur le territoire du Pays pour la période 2016-2020.

Le CRST est doté de 5 852 500 € de crédits régionaux répartis de la façon suivante :

- 4 113 000 € au titre de la dotation de base

- 457 000 € au titre du dispositif ID en Campagne

- 535 000 € au titre de la politique "coeur de village - logement"

- 298 500 € au titre de la politique "coeur de village - espaces publics"

- 449 000 € au titre du pôle d'animation de la Ferté St-Aubin

 

Télécharger le Contrat Régional de Solidarité Territoriale 2016-2020 du Pays Sologne Val Sud

Afficher

Focus

ID en Campagne - exemples de projets

Depuis 2010, la Région Centre accompagne les initiatives innovantes en milieu rural au travers du dispositif ID en campagne. Ce dispositif permet de soutenir des initiatives privées ou impliquant fortement des privés, à titre individuel ou sous forme associative, porteuses de plus-value économique et sociale sur le territoire.

Depuis sa création, ID en campagne a donné lieu à la sélection de plus de 80 initiatives, alimentées par près de 300 projets pour lesquels la Région Centre a réservé plus de 2,5 millions d’euros de crédits.

Ces initiatives construites collectivement ciblent des domaines d’intervention très divers tels que la mise en place de circuits d’approvisionnement de proximité pour la restauration scolaire, la fourniture en bois énergie ou en éco-matériaux, l’accompagnement à l’installation d’agriculteurs, l’expérimentation d’approches innovantes en matière d’insertion, de création d’activité, de services pour les jeunes ou les personnes âgées, la construction de nouveaux contenus d’animation pour sensibiliser les habitants sur la biodiversité ou le patrimoine culturel local, la lutte contre la précarité énergétique, l’émergence de nouvelles offres culturelles...

Afficher