Santé

Une faible présence médicale

Le Pays compte en 2010 seulement 33 médecins dont 30 médecins généralistes, 3 spécialistes et 15 dentistes. Le Pays reste un territoire médicalement sous-doté au regard des densités observées au niveau départemental et régional.

En outre, la perte d’un médecin dans une commune contraint les patients à effectuer une 10aine de kilomètres en plus pour accéder aux services de santé. Cela devient plus délicat pour les personnes à mobilité réduite.

Résidence l'Aubinière - La Ferté Saint-Aubin
Résidence l'Aubinière - La Ferté Saint-Aubin

Les professionnels de santé (Ordre des médecins) et certaines collectivités (Département, Région) s’accordent sur le fait que l’offre de services médicaux (médecins généralistes et spécialistes) dans le Loiret ne s’améliorera pas avant 2017. Deux raisons expliquent cette situation : le faible nombre d’étudiants en médecine depuis les années 1980-1990 (le numérus clausus) et le manque d’attractivité de la région Centre pour l’installation de nouveaux professionnels de santé (avant dernière région de France en densité médicale avec 254 médecins pour 100 000 habitants). Le territoire présente le risque de devenir un « désert médical » d’ici à 2017.

La difficulté à attirer de nouveaux médecins sur le territoire peut notamment s’expliquer par un changement d’aspiration de la part des médecins. En effet, la plupart d’entre eux ne souhaite plus travailler sur leur lieu d’habitation, surtout si celui-ci est en milieu rural. La pénurie de médecins rend moins attractive la reprise de cabinets existants par les nouveaux médecins (avec reprise de clientèle). Ils ne souhaitent plus investir dans des locaux et préfèrent maintenant se regrouper (d’autant plus qu’il y a beaucoup de femmes parmi les jeunes médecins qui travaillent parfois à temps partiel). 

Stratégie régionale en faveur de la santé

La démographie médicale constitue un enjeu majeur pour le dynamisme du territoire. Déjà en 2004, l'INSEE avait constaté que les services de santé étaient moins présent dans les  territoires ruraux et davantage encore dans les territoires périurbains. Dans son rapport intitulé "l'offre de services de santé dans les pays de la région Centre", le Pays Sologne Val Sud est décrit comme "un pays périurbain où l'offre de soin est en retrait".

Un atlas de la démographie médicale en région Centre a été réalisé afin d'enrichir le diagnostic. 

L'ensemble de ces éléments de constat ont permis à la Région Centre de définir en juin 2011 une stratégie régionale en faveur de la santé.